Loading...
You are here:  Home  >  Création  >  Actualité création de bijoux  > 

Les techniques de façon des métaux

Les techniques de façon des métaux

By   /   30 septembre 2013  /   No Comments

Les techniques principales

le Métal direct (laiton, cuivre, argent)

Mise en forme directe par travail mécanique et chauffes successives ( le « recuit ») permettant
la maléabilité des matériaux : Découpes, martelage, laminage, formage, soudure argent et
laiton : Tout un éventail de techniques déclinent la transformation des métaux, qui seront
ensuite montés, articulés, ou mis en scène selon vos projets…Patines et finitions jouent ensuite
une gamme de rendu variés et permettent beaucoup d’expériences créatives.

La Fonte à la cire perdue

Mise en forme de pièces en cire à tailler (dure) ou à modeler (souple) , puis moulage en
plâtre et enfin décirage ( retrait de la cire par de la vapeur chaude) afin de pouvoir
alimenter le moule en Bronze ou en Argent. Pour des petites pièces C »est la mise en oeuvre de
« l’arbre » puis la coulée par gravitation sous vide . Cette technique permet d’obtenir des
« tirages » fidèles au modèle d’origine et laisse une grande liberté dans la création. Le moment
de la coulée est un temps fort et fédérateur de l’atelier ( voir la galerie en images)

la Fonte à l’os de sèche

Reproduction ou création de pièces simples ou l’os de sèche feras office de moule pour des
tirages en métal à bas point de fusion. Le rendu sera plus aléatoire mais fascinant par l’effet
des rainures de l’os qui vont créer un effet très graphique en surface. On peut sculpter en
négatif directement son bijou dans l’os qui est extrêmement friable ou prendre un objet assez
dur (cailloux, coquillage, objet métallique…) et l’enfoncer dans l’os pour y laisser une empreinte.

la Fonte àu sable

En réalité à la terre de Delphes qui serviras aussi de moule , une terre très humide et dense
qui se comporte presque comme une pate à modeler quand on la tasse , même principe que
la fonte à l’os de sèche , mais avec un rendu sans stries , un peu granuleux.

Le Verre filé au chalumeau

Le verre sous forme de baguettes est chauffé à la flamme d’un chalumeau jusqu’a son point de fusion, il peut ainsi être manipulé comme un cordon pateux, voir liquide. En le déposant sur des baguettes, en l ‘étirant comme un fil (d’ou le nom de verre filé) en l ‘amalgamant, on peut ainsi explorer de nombreuse formes. L’utilisation de baguettes de différentes couleurs, opaques ou transparents, permet la création de motifs ou d’entrelacs, on peut ajouter d’autres matières, comme de la feuille d’or. D’autres techniques comme le soufflage peuvent également être utilisées, mais nécessite un certain tour de main .
Ces processus peuvent durer de quelques minutes à plus d’une heure , en fonction de la complexité des pièces. ces mises en oeuvres fascinantes et méditatives.

L’émaillage sur Cuivre et Argent

Les émaux sont des poudres très proches du cristal qui se vitrifient en « nappage » à la cuisson au contact des supports en argent ou en cuivre. Comme si l on pouvait peindre avec du verre liquide. La gamme de couleurs est très riche et permet une grande variétés d’effets par application brillantes, opaques ou transparente

Le Mokume gane « métal veiné »

Technique Japonaise, qui permet d’obtenir dessins et volutes dans le métal, d’une apparence rappelant les veinures du bois. Par assemblage de plusieurs lames de métal d’alliages différents on forme un bloc, puis on procède à une quasi fusion de ces métaux, le bloc est ensuite battu sur l’enclume et enfin laminé ou étiré pour faire apparaître le mélange des alliages.

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You might also like...

Bijoux Denaive en résine

A la découverte des bijoux DENAIVE

Read More →